Deux nouveaux visages pour le 37e Panthéon

Lancement 37e Panthéon 2020

Dans l'ordre, André Guillemette, Geneviève Thibault, Julie St-Arnaud et Stéphanie Allard (crédit photo Exposeimage)

La Chambre de commerce et d’industrie Bois-Francs-Érable (CCIBFE) a confié, cette année, la présidence de son 37e Panthéon de la performance à un duo formé d’André Guillemette et de Julie St-Arnaud.

Les coprésidents succèdent à Clermont Paquet qui, après quatre années à la présidence, souhaitait passer le flambeau.

La présidente de la CCIBFE, Geneviève Thibault, a tenu à saluer son engagement. «Clermont, tu as su, au fil des ans, faire évoluer l’événement et l’adapter à la réalité du moment, ouvrir des portes que plusieurs n’auraient même pas osé franchir. Pour toutes ces années, bravo et merci!», a-t-elle dit.

La barre étant haute, la CCIBFE a convenu de faire appel à une équipe de coprésidents. «Nous sommes conscients que le mandat exige une implication considérable. En ayant deux personnes, cela vient partager et alléger le rôle de la présidence. Cela permet aussi de combiner des expertises, de jumeler l’expérience et le regard neuf de la relève», a expliqué Geneviève Thibault.

Pour André Guillemette de EgR, il s’agit en quelque sorte d’un retour aux sources, lui qui a participé à toutes les étapes du Panthéon, y ayant même remporté des prix avec son entreprise. «Je l’ai tricoté et chaussé le Panthéon», a souligné celui qui, avec Gilles Lafontaine, a été l’instigateur en 1988 de l’actuel Panthéon.

Julie St-Arnaud, de Violette Direction Marketing, se décrit comme «une fan convaincue» de l’événement. «Parfois on gagne, parfois on perd, mais chaque fois nous sommes fiers d’être finalistes. Le Panthéon représente une formidable expérience, sans parler de la visibilité. Cela nous a aidés pour le recrutement. J’ai bien vu les retombées positives que cela apporte aux entreprises de la région. Je suis bien placée pour convaincre les entrepreneurs à se présenter», a-t-elle exprimé.

Les catégories

Le Panthéon de la performance 2020 propose 14 catégories réparties en trois sections : entreprise, reconnaissance et hommage.

Une nouvelle catégorie «Relève et transfert de PME» voit le jour dans la section «entreprise». «C’est une catégorie très inclusive puisqu’elle permet à tous les secteurs d’activité d’y participer : commerces, services, manufacturiers, secteur agricole, etc. Le transfert de la PME doit être complété en date du 31 décembre 2019. Cet ajout, selon nous, vient combler un autre volet de la vie des entrepreneurs», a précisé Julie St-Arnaud.

La section comprend aussi les catégories «Nouvelle entreprise», «Commerce de détail et service (2 à 20 employés), «Commerce de détail et service (21 employés et plus)», «Entreprise manufacturière ou de transformation et de distribution (2 à 50 employés)» et «Entreprise manufacturière ou de transformation et de distribution (51 à 300 employés)». À noter qu’on ne classe plus maintenant les entreprises selon leur chiffre d’affaires, mais plutôt par leur nombre d’employés.

Le volet «Reconnaissance» comporte quatre catégories : «Ressources humaines», «Fierté régionale Prix Pierre-Roux» qui met en lumière un organisme à but non lucratif, «Développement durable Prix Normand-Maurice», et pour une deuxième année, la catégorie «Manufacturier numérique» pour saluer le travail accompli par une entreprise s’étant démarquée dans la concrétisation d’un projet de transfert numérique.

Enfin, quatre autres catégories font partie de la section «Hommage» : le prix pour la «Grande entreprise de l’année», le prix «Bâtisseur», le «Jeune leader d’influence» et le «Leader inspirant».

Pour la grande entreprise, le principe demeure le même pour une troisième année : il ne s’agit pas d’une compétition. «Un comité se réunit et relève certaines grandes entreprises à qui on demande de remplir un cahier. Puis, il y aura reconnaissance d’une entreprise phare, inspirante et s’étant illustrée dans la région et bien au-delà», a fait savoir André Guillemette.

Le prix «Bâtisseur» sera, quant à lui, déterminé par le conseil des gouverneurs de la CCIBFE. Le conseil choisira un individu ou une famille à qui la communauté d’affaires souhaite rendre hommage. On connaître la personne ou la famille choisie le 10 mars lors du dévoilement des finalistes.

«Quant à la catégorie «Leader inspirant», dédiée aux 40 ans et plus, elle mise sur les aptitudes que doit avoir un leader en 2020. Elle rend hommage à un homme ou une femme pour ses qualités entrepreneuriales, ses réalisations professionnelles et ses engagements sociaux», a signalé M. Guillemette.

En 2019, Patrice Desrochers du Groupe Anderson a été sacré «leader inspirant».

Le coprésident en a profité pour inviter les gens d’affaires à dénoncer des leaders inspirants, à proposer des femmes et des hommes qui présentent le profil. Il est aussi possible pour un individu de manifester son intérêt à la CCIBFE.

Le concours, a-t-on précisé, s’adresse tant aux membres qu’aux non-membres de la CCIBFE.

L’inscription est gratuite. Toute l’information est disponible sur le site Web de l’organisme (ccibfe.com/pantheon).

La date limite pour s’inscrire a été fixée au 14 février à 16 h 30. Le 10 mars, la CCIBFE procédera au dévoilement des finalistes de ce 37e Panthéon qui se tiendra le vendredi 8 mai au Colisée Desjardins. «Un cocktail 5 à 7 sera tenu avant l’événement. Et après la soirée, un lounge permettra la poursuite des échanges», a fait savoir la directrice générale de la CCIBFE, Stéphanie Allard.

On ne sait pas encore qui animera le Panthéon, des discussions étant toujours en cours à ce sujet. Et bon an mal an, l’organisation de l’événement reçoit une cinquantaine de candidatures.

La direction de la Chambre a profité du lancement de la période des mises en candidature du Panthéon pour présenter son site Internet revampé et pour annoncer des activités prochaines, dont le Souper du maire le 29 janvier au Centre des congrès avec le maire de Victoriaville, André Bellavance, un souper placé sous le thème «2020 voir loin».

Entrevue avec les co-présidents

 

Le 14 janvier 2020
Lanouvelle.net
Claude Thibodeau
Retour à la liste