Événements Suivez-nous sur :

Nos membres

Faire partie des Femmes de carrière Bois-Francs Érable, c'est faire partie d'un réseau de femmes accessibles ! Que vous soyez une entrepreneure, une employée ou une étudiante, si vous êtes une femme impliquée, vous avez votre place avec nous!

Curieuse? Essayez-le! Vous serez charmées par la facilité et l’authenticité des liens créés lors de nos différentes activités. Vous offrirez davantage de visibilité à votre entreprise et vous créerez des liens durables uniques, professionnels et personnels.

Devenir membre

Pourquoi devenir membre?

Rejoignez un réseau de femmes d'affaires désireuses de faire leur marque!

Plus d'informations

Tarification
  • Adhésion corporative: 85$ + tx.
  • Déléguée additionnelle (1 déléguée) : 40$ + tx.
  • Adhésion étudiante : 15$ + tx.
Formulaire d'adhésion

Deux choix s'offrent à vous :

Adhésion en ligne

OU

Télécharger le formulaire PDF

et retournez-le par courriel à csevigny@ccibfe.com

Prenez note qu'une facture vous parviendra quelques temps après la transmission du formulaire. Veuillez libeller votre chèque à : Chambre de commerce et d'industrie Bois-Francs-Érable (CCIBFE)

Pour obtenir plus de renseignements

CLAUDE SÉVIGNY

AGENTE DE DÉVELOPPEMENT CCIBFE ET FEMMES DE CARRIÈRE

122 rue de l'Aqueduc
Victoriaville Québec G6P 1M3

Téléphone: 819 758-6371
Courriel: csevigny@ccibfe.com

Répertoire
des membres

De belles rencontres sont toujours au rendez-vous!

Télécharger le répertoire

Rayonnement des membres

Les Femmes de carrière Bois-Francs-Érable, c'est aussi le rayonnement de nos membres. Par le biais du projet «Femmes d'action», nous souhaitons souligner le travail et l'implication de nos membres.

Elles ont toutes un parcours unique et comme nous aimons vous faire découvrir la femme derrière l'entreprise ou le projet, voici le portrait de nos «Femmes d'action» 2018-2019.

Mme Amélie Turcotte
Propriétaire, Om Studio
Membre en vedette - Amélie Turcotte

Amélie Turcotte

Crédit photo : PIXM PHOTO VIDEO

amelie@omstudio.ca
819 960-4943

Om Studio offre des cours de yoga en petits groupes dans de superbes locaux situés au 88 rue St-Jean Baptiste, à Victoriaville. C’est plus de 10 enseignants de yoga et plusieurs autres spécialistes de la santé comme des massothérapeutes, des nutritionnistes, des ostéopathes qui sont disponibles pour le bien-être des gens. En plus, Om Studio offre des cours de yoga dans les entreprises.

C’est Amélie Turcotte qui est la pimpante propriétaire des lieux, cette ingénieure en environnement de formation a choisi de se lancer en affaires il y a de cela 5 ans.

C’est en 2001, lors d’un voyage dans l’Ouest canadien qu’elle rencontre une femme d’affaires qui devient son amie et mentor et qui lui insuffle le goût de suivre son instinct entrepreneurial.

Elle concilie études, travail et vie de famille lorsqu’après son troisième congé de maternité, elle réalise qu’elle n’exprime pas son propre potentiel dans son domaine. Elle trouve qu’elle n’est pas essentielle aux autres dans ce domaine, elle souhaite changer les choses en aidants les autres à être mieux avec eux-mêmes.

En 2012, lors d’un congé sans solde, elle se réoriente et entreprend un ASP en lancement d’entreprise. Celle qui adore le yoga décide de l’enseigner! Elle commence donc une formation de 300 heures en 2013, en même temps que la construction d’un local, adjacent sa résidence personnelle. C’est donc en septembre 2013 que le 1er cours de yoga a lieu!

Au début, elle avait environ 40 inscriptions, elle donnait plusieurs cours par semaine avec une autre enseignante. Rapidement, les cours ont gagné en popularité, si bien le l’entreprise s’est vu atteindre une croissance annuelle de 40%! Il fallut donc déménager le local et engager d’autres professeurs pour pallier à la demande grandissante.

Elle achète donc l’ancien salon funéraire au début de 2016 qui sera alors en rénovation tout l’été. À l’hiver 2018, elle agrandit son studio pour faire une nouvelle grande salle de yoga.

En plus du yoga, elle participe à des émissions à la TVCBF pour démocratiser encore plus le yoga. Elle souhaite que le yoga s’adapte aux gens et non l’inverse.

La dernière fois…

  • …que j’ai eu un regret :
    Aucun regret. Les évènements sont là pour nous former.
  • …que j’ai été fière de moi :
    lors de l’inauguration de notre agrandissement le 11 janvier dernier. Avoir des idées c’est une chose, mais les rendre à terme ça me rend très fière.
  • …que j’ai fait des travaux manuels :
    durant les fêtes, j’ai huilé les belles poutres qui sont présentent dans le nouveau local.

3 valeurs que tu prônes ?
Authenticité, écoute, être connecté à soi et aux autres.

À quel endroit te sens-tu le plus à l’aise ?
Partout

Qu’est-ce qui te rend de bonne humeur assurément ?
Faire un bon repas pour mes enfants.

 

Mme Émilie Goudreau
Propriétaire, Institut Marie-Ève
Membre en vedette - Émilie Goudreau

Émilie Goudreau

Crédit photo : PIXM PHOTO VIDEO

L’Institut Marie-Ève a ouvert ses portes en 1975. Ce centre, où hommes et femmes de tous âges peuvent se voir offrir des soins comme l’épilation cire/sucre, l’électrolyse, le laser, rajeunissement cutané, raffermissement de la peau, manucure, pédicure (semi-permanent ou gel UV) maquillage, sublative (microperforation).

Émilie Goudreau est une jeune femme dynamique et fonceuse. Dès son jeune âge, la propriétaire de l’Institut Marie-Ève a fait preuve d’audace et de détermination afin d’acquérir une clientèle fidèle dans le domaine des soins corporels et des manucures.

C’est vers l’âge de 15 ans que le désir de devenir entrepreneure fait son apparition. Elle a d’abord suivi un cours de pose d’ongles et comme elle habitait toujours la maison familiale, elle recevait ses clientes dans le sous-sol de ses parents. Au début, sa clientèle se composait majoritairement d’amis et de membres de la famille, mais rapidement, elle a vu la demande augmenter. Afin d’offrir un plus grand éventail de services, elle a fait son cours en électrolyse à Drummondville tout en conservant ses engagements et un emploi de trois soirs semaine au bingo de Victoriaville.

À la fin de ses études et avec un peu d’expérience en poche, elle était enfin prête! Dans le but de se faire connaître et d’accroître sa visibilité, Émilie a donc loué un espace commercial pendant près de cinq ans. Comme les revenus de manucures sont variables, elle avait conservé son emploi au bingo pour s’assurer une stabilité de revenu. Rapidement, son commerce prenait de plus en plus de place dans son horaire, elle dut arrêter progressivement son emploi au bingo pour se consacrer uniquement aux soins corporels.

À 21 ans, elle a la ferme intention de faire l’achat d’un centre de soins. C’est en discutant avec son comptable qu’elle voit son rêve se réaliser et qu’elle débute l’achat progressif de l’Institut de beauté Marie-Ève. En 2015 Émilie devient finalement 100% propriétaire de l’Institut. L’ancienne propriétaire reste une employée dévouée et essentielle pour Émilie.

Comme l’institut est situé au centre-ville, il y a un fort achalande sur l’heure du dîner, durant la période de repas des gens travaillant au centre-ville, ce qui est un avantage indéniable pour la clientèle.

Émilie est passionnée par ses clients et clientes. Elle aime les connaitre, ils deviennent des amis et c’est ce qui fait d’elle une entrepreneure passionnée!

Comment te qualifies-tu comme femme ?
Une fille qui mord dans la vie et qui apprécie chaque moment, qui peut parfois être intense, mais qui profite pleinement de la vie.

Membre de C.A. ?
Alliance Affaire Action

3 valeurs que tu prônes ?
famille, respect, authenticité, appréciation des employés (surtout)

À quel endroit te sens-tu le plus à l’aise ?
À l’Institut Marie-Ève…Le dimanche (seule journée que le centre est fermé) elle va à son salon pour se faire les ongles. C’est sa maison!

Qu’est-ce qui te rend de bonne humeur assurément ?
Côtoyer des gens.

La dernière fois…

  • ...que j’ai fait une découverte sur moi : Je me suis dépassée en faisant du 4 roues en vacances. Des routes cahoteuses. Je n’avais jamais conduit de 4 roues de ma vie et c’était une route très escarpée avec des gros trous.
  • …que j’ai été fière de moi : Fière de l’Institut, fière de ma belle clientèle.
  • …que j’ai fait des travaux manuels : J’en fais à toutes les semaines : j’adore rénover. C’est une nouvelle passion pour moi.

 

Mme Lise Setlakwe
Coach Expert
Membre en vedette - Lise Setlakwe

Lise Setlakwe

Crédit photo : PIXM PHOTO VIDEO

Femme positive, toujours orientée vers les solutions et remplie de résilience. En plus d’être une coach inspirante qui sait allier le savoir-faire au savoir-être pour aider les autres à atteindre leurs objectifs personnels et professionnels, Lise Setlakwe est directrice générale du Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractères sexuels (CALACS) depuis maintenant 6 ans.

Ayant un grand parcours d’entrepreneur dans notre région, Mme Setlakwe a d’abord été la propriétaire d’un magasin de meubles Lise Setlakwe Design pendant près de 20 ans avant de faire un retour sur les bancs d’école en 2002. Pendant sept ans, durant les fins de semaine elle a étudié pour obtenir un MBA en gestion de l’innovation et un autre en diagnostic et intervention dans les organisations, et cela tout en travaillant comme directrice générale de certaines municipalités de notre région et en étant maman de deux garçons.

C’est lors de son passage comme directrice générale par intérim à la Maison d’hébergement la Volte-Face, qu’elle fut profondément touchée par le grand nombre de femmes victimes de violence. Elle a, depuis, la ferme volonté d’aider les victimes de violence. C’est comme directrice générale au CALACS qu’elle fait œuvre utile en sensibilisant la population face aux violences sexuelles, encore trop nombreuses. Elle multiplie sa présence dans plusieurs organisations communautaires pour aider les autres ;

  • Co-Fondatrice du Centre de Stimulation l’Envol;
  • Présidente de la Fondation communautaire d’Arthabaska;
  • Membre du C.A. de la Corporation de développement communautaire des Bois-Francs;
  • Membre du C.A. du Service intégré pour l’emploi (organisme qui aide les femmes à réintégrer le marché du travail);
  • Membre du C.A. de Gestion.com (centre de service qui supporte les organismes communautaires) ;
  • Membre du C.A. de la Table de concertation du mouvement des femmes Centre-du-Québec.

Lise Setlakwe est très sensible aux réalités des femmes d’aujourd’hui. Toutes celles qui doivent jongler avec brio dans tous les aspects de leur vie : la carrière, la famille, le couple, c’est tout un défi! Elle entend souvent parler les clients qu’elle coache «d’équilibre», elle prétend plutôt que nous devons apprendre à bien vivre avec le déséquilibre!

Femme proactive, elle déteste le statu quo. Elle souhaite poursuivre ses projets en continuant d’avoir l’impression de ne pas avoir travaillé une seule journée de sa vie… Pour elle, tout est passion, la vie est sa passion. Quand elle peut construire, aider, apprendre, créer et conseiller, elle s’épanouit et grandit.

Questions-réponses :

3 valeurs que tu prônes ?
Égalité, respect, intégrité et résilience

À quel endroit te sens-tu le plus à l’aise ?
Quand je partage des moments en famille, avec mon conjoint et mes deux grands garçons et ma brue; que tous et chacun se démontre de la gratitude et de l’amour de se retrouver ensemble, en harmonie.

La dernière fois…

  • …que j’ai fait une folie :
    lorsque j’ai été coprésidente d’honneur du X-Man Race (course à obstacles 2017 du Grand Défi de Victoriaville). Même si je m’étais préparé à ce défi, cela a pris presque un an de physiothérapie et d’ostéopathie pour m’en remettre! Mais quelle plaisir on a eu!!!
  • …que j’ai eu un regret :
    de ne pas avoir pris le temps de prendre mes congés de maternité. Mes devoirs d’entrepreneur m’appelaient!
  • ...que j’ai fait une découverte sur moi :
    je suis une formation spécialisé sur les différentes personnalités. On apprend à se connaitre encore plus. J’ai pris conscience que je ne suis pas une personne qui se fâche dans la vie; c’est une perte de temps et d’énergie!
  • …que j’ai été fière de moi :
    je suis fière de vouloir encore sortir de mes zones de confort et vouloir toujours apprendre.
  • …que j’ai lâché prise :
    c’était en 2000 quand j’ai lâché prise face à l’entreprise. Le plus beau cadeau que je me suis fait, j’ai regardé les autres options et je me suis épanouie.

 

Bonne découverte!