Nouvelles

Pierre-Yves Lord à l’animation du 36e Panthéon

Panthéon - animateur PYLAprès Édith Cochrane l’an dernier, l’énergique et charismatique animateur Pierre-Yves Lord animera, le 10 mai au Colisée Desjardins de Victoriaville, le 36e Panthéon de la performance de la Chambre de commerce et d’industrie Bois-Francs-Érable (CCIBFE).

La CCIBFE a choisi comme thème «Entrez dans la lumière et faites briller votre entreprise. «Après plusieurs changements l’an dernier, le Panthéon vit cette année davantage une année de consolidation qui comporte, tout de même, certaines nouveautés», a indiqué, d’entrée de jeu, la présidente de la CCIBFE, Geneviève Thibault.

Le Panthéon demeure, selon elle, «une belle reconnaissance du milieu, une expérience à vivre qui amène une belle visibilité pour les entreprises et une notoriété pour les employeurs».

Tout un comité travaille à préparer l’événement. Clermont Paquet assume, pour la quatrième année, la présidence du Panthéon de la performance.

Encore cette année, le concours se divise en trois volets : entreprise, reconnaissance et hommage. Au total, on y retrouve 14 catégories.

La section «entreprise» comporte les catégories nouvelle entreprise, commerce de détail et service petite (1 million $ et moins), commerce de détail et service moyenne (1 à 5 millions $), commerce de détail et service grande (5 millions et plus), entreprise manufacturière ou de transformation et de distribution petite (5 millions $ et moins) et entreprise manufacturière ou de transformation et de distribution PME (6 à 25 millions $).

Dans le volet «reconnaissance» figure la catégorie «ressources humaines». «On a revu le cahier de candidature. Il ne s’agit plus d’un questionnaire, mais plutôt de décrire un projet qui a mis en valeur de nouvelles pratiques en ressources humaines», a précisé le président du Panthéon, Clermont Paquet.

Encore cette année, la CCIBFE remettra la Fierté régionale Prix Pierre-Roux à un organisme qui a rayonné à l’extérieur de la région, de même que le Prix Normand-Maurice en développement durable.

Une nouveauté s’ajoute dans la section «reconnaissance», un prix pour le «manufacturier numérique». «Une nouvelle catégorie pour honorer une entreprise s’étant démarquée significativement par la concrétisation d’un projet de transformation numérique se caractérisant par l’automatisation et l’intégration de nouvelles technologies», a expliqué M. Paquet.

Quant au volet «hommage», la «grande entreprise de l’année» et le bâtisseur seront connus lors du dévoilement des finalistes le 12 mars.

«Comme l’an dernier, pour la grande entreprise, un comité formé d’intervenants économiques ont dressé une liste d’entreprises méritantes qui ont été invitées à soumettre leur candidature. Plusieurs sont intéressées. Elles en sont à préparer leur candidature et à décrire leur vision stratégique, leur culture de l’innovation, leur proposition de valeurs, leur gestion des ressources humaines et leur empreinte socioéconomique», a fait savoir le président Paquet.

Le Panthéon couronnera aussi, en collaboration avec la Jeune Chambre, un «jeune leader d’influence», une personne de 40 ans et moins.

Enfin, de retour cette nouveauté de l’an passé, le «leader inspirant» quelque peu modifié. «Nous cherchons un leader qui a su se démarquer durant sa carrière pour mettre en lumière ses succès, ses réalisations, les défis qu’il a su relever et son implication sociale», a confié le président du Panthéon.

À cet effet, il lance un appel à tous, car ces personnes ne se présentent pas de façon spontanée. «On lance un appel. Aidez-nous à dénoncer ces personnes, ces gens de talent qui se retrouvent dans vos entreprises, dans vos organisations, afin qu’on puisse les rencontrer et les inciter à soumettre leur candidature», a fait savoir Clermont Paquet.

Les retombées du Panthéon

Photo conférence de presse

Aux extrémités, la présidente de la CCIBFE, Geneviève Thibault, et le président du Panthéon, Clermont Paquet, avec deux lauréats qui ont témoigné de leur expérience, Alain Laroche et Andrée-Anne Perreau(Photo : www.lanouvelle.net)

«Le Panthéon, ce sont des dragons, mais à Victo», a commenté Andrée-Anne Perreault de Dahlia Wrap, ex-participante à l’émission Dans l’œil du dragon et lauréate au Panthéon de la performance.

Pour elle, une participation au Panthéon et la victoire constituent une expérience en soi. «Il faut le vivre pour le croire, a-t-elle témoigné. Dès le lendemain, les courriels affluaient, je recevais des cadeaux par la poste, sans compter de la sollicitation provenant de plusieurs entreprises. Et ça m’a permis de vendre dans 25 pays, dont l’Ukraine, récemment.»

Vainqueur, pour sa part, dans deux catégories, Alain Laroche du Groupe ABL a aussi fait part des retombées intéressantes le concernant. «Quelle fierté pour la famille, pour les employés, sans compter la notoriété et la reconnaissance que cela amène», a confié M. Laroche qui dit aime assister au Panthéon pour connaître les autres entreprises.

Il a conclu en invitant les gens d’affaire à ne pas manquer le bateau et à s’inscrire. «Il s’agit d’une expérience enrichissante et inoubliable qui procure beaucoup de fierté et une grande visibilité.»

La période de mise en candidature est en cours et prendra fin à 16 h 30 le 15 février. Pour informations supplémentaires, on peut consulter le www.ccibfe.com/pantheon ou communiquer avec le personnel de la Chambre au 819 758-6371.

 

Par Claude Thibodeau | La Nouvelle Union | 15 janvier 2019 13h35
https://www.lanouvelle.net/2019/01/15/pierre-yves-lord-a-lanimation-du-36e-pantheon/
Crédit photo de Pierre-Yves Lord (Andréanne Gauthier)