Nouvelles

PARTENARIAT TRANSPACIFIQUE

Victoriaville, 6 octobre 2015 - La Chambre de commerce et d’industrie Bois-Francs-Érable (CCIBFE) salue le travail des négociateurs qui ont défendu les intérêts économique du Québec et du Canada dans le cadre du Partenariat transpacifique (PTP) conclu à Atlanta hier.

 Un partenariat historique et majeur

Le Partenariat transpacifique est le plus important traité de libre-échange conclu dans l’histoire.  Il crée la plus grande zone de libre-échange au monde entre douze pays totalisant près de 800 millions de personnes et représente environ 40 % de l’économie mondiale. Depuis 2006, le Canada a conclu des accords de libre-échange avec plus de 40 partenaires. 

L’accord sur le Partenariat transpacifique place le Canada dans une position unique sur la scène: « Cette entente nationale aura des retombées économiques régionales très intéressantes pour plusieurs de nos membres sur le territoire.  Nos entreprises exportatrices, ou encore celles qui y songeaient, auront accès à des opportunités d'affaires et des nouveaux marchés importants. On a qu'à penser à des industries œuvrant dans l'aluminium comme Sural ou encore nos cannebergières pour ne nommer que celles-là.  800 millions de consommateurs constituent un potentiel incroyable sans compter les retombées en créations d'emploi, investissement dans les équipements et productivité. Le Programme Opportunité Corex ne pouvait pas mieux tomber dans l'accompagnement de nos entreprises sur le marché de l'exportation. » mentionne Mme Virginie Bonura, présidente de la CCIBFE.

La CCIBFE appui la position de la FCCQ

 La position de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) est claire et reconnaît que toutes négociations donnent lieu à des gains et des concessions.  Dans le cadre de cette négociation, elle appuyait la demande de ses membres et du gouvernement du Québec de maintenir intégralement la gestion de l’offre dans les secteurs agricoles visés par la négociation. 

La FCCQ comprend que cela n’a pas été entièrement possible mais note la volonté du gouvernement fédéral d’accorder une compensation financière et espère que celle-ci soit à la mesure des besoins des secteurs de l’industrie visés par l’accord.

Projet Corex : ccibfe.corexb2b.com