Nouvelles

MOYENS DE PRESSION DE L’UPA AFFECTANT LE TOURISME DE LA MOTONEIGE

Victoriaville, le 2 février 2017 - La Chambre de commerce et d’industrie Bois-Francs-Érable (CCIBFE) souhaite un règlement rapide du litige qui oppose le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) et les producteurs agricoles au sujet des modifications apportées au programme de remboursement des taxes foncières.

 La CCIBFE invite le nouveau ministre du MAPAQ, M. Laurent Lessard, et l’UPA à engager sans délai des discussions afin de convenir d’une solution mutuellement acceptable.  La Chambre de commerce croit comprendre que le dialogue était devenu difficile avec l’ex-ministre Pierre Paradis.

La perspective de ces pourparlers devrait inciter l’UPA à lever immédiatement les moyens de pression qui sont exercées par les producteurs agricoles sur les sentiers de motoneige. Les producteurs qui sont incités par l’UPA à interdire le passage des motoneiges sur leurs terres causent des torts  à nos entreprises spécialisées dans le tourisme hivernal. Déjà, on observe des annulations de séjour dans les entreprises de notre région qui accueillent des motoneigistes du Québec et de l’étranger.

Notre région a besoin d’une économie diversifiée : une agriculture saine, une exploitation rationnelle de nos ressources naturelles, un secteur manufacturier innovant, une industrie touristique florissante et des entreprises services dynamiques. 

La Chambre de commerce et d’industrie Bois-Francs-Érable est convaincue que c’est avant tout par le dialogue constructif  dans des situations de tension que les différents segments de notre économie pourront poursuivre leur croissance et assurer le développement de notre région.

Sources :

Josée Desharnais, directrice générale, CCIBFE  819 758-6371