Nouvelles

Mandat renouvelé pour la présidente de la CCIBFE

Geneviève T. présidente












La présidente de la Chambre de commerce et d’industrie Bois-Francs-Érable (CCIBFE), Geneviève Thibault, s’est vu confier un deuxième mandat à la présidence, mercredi matin, par les membres du conseil d’administration à l’occasion de l’assemblée générale annuelle de l’organisme.

«Merci pour cette confiance renouvelée, a commenté la présidente. On a de beaux défis qui nous attendent. Félicitations aux nouveaux venus au sein du conseil d’administration, Catherine Alary et Patrick Laroche.»

Dix autres administrateurs ont été réélus : il s’agit de Stéphane Baril, Anne-Marie Bédard, Éric Bernard, Annie Desnoyers, Charles Drainville, Yves Dubois, Martin Garneau, Patrice Marcoux, Julie Pépin et Julie St-Arnaud.

Deux membres étaient élus d’office, Virginie Bonura à titre de gouverneure et ex-officio et la présidente de Femmes de carrière, Caroline Leduc, comme vice-présidente.

Au comité exécutif, la présidente Geneviève Thibault sera aussi secondée par le vice-président Martin Garneau, le trésorier Yves Dubois et la secrétaire Annie Desnoyers.

Quinze membres forment ainsi le conseil d’administration de la CCIBFE.

Survol de la dernière année

En début d’assemblée à la Place 4213, la présidente Geneviève Thibault a fait un retour sur la dernière année, rappelant d’abord la campagne de recrutement qui a permis l’adhésion de 1086 membres, dont 907 entreprises.

L’année a été marquée par la venue de l’ex-premier ministre Jean Charest lors d’un souper politico-économique, le traditionnel souper du maire et de l’incontournable Panthéon de la performance.

Faute de participation, toutefois, la CCIBFE a été contrainte d’annuler le Tapis rouge. «Nous avons pris conscience qu’il valait peut-être mieux de revenir à des conférenciers locaux, à mettre en lumière nos membres qui ont de belles histoires à raconter», a exprimé la présidente.

Durant l’année, la Chambre a organisé différents dîners, accueillant notamment le ministre fédéral François-Philippe Champagne.

Elle a tenu des activités en lien avec le secteur manufacturier, un déjeuner Happy culture sur le bonheur au travail et la rétention des employés, de même qu’une matinée sur la main-d’œuvre non conventionnelle.

Sans compter près d’une dizaine de rendez-vous «Venez prendre l’apéro», «de belles occasions de découvrir les entreprises ou de les connaître sous un nouvel angle», a confié Geneviève Thibault.

Tout en saluant une nouvelle venue, l’adjointe administrative Line Thériault embauchée en mai, la présidente a conclu en se disant fière d’avoir traversé l’année «avec une équipe très dynamique et un CA disponible et engagé».

Malgré les difficultés, les défis ont été relevés. «La dernière année a su amener des défis de taille qu’on a su relever dignement, a-t-elle soutenu. L’année n’a pas été facile, mais c’est dans l’adversité qu’on devient plus fort. Ce sera juste mieux pour l’avenir. Nous sommes fiers de la qualité des activités et services offerts aux membres.»

En matière de finances, la CCIBFE conserve une bonne santé. Elle a terminé l’année avec un surplus de 20 331 $ comparativement à un excédent de 15 688 $ l’année dernière.

Les états financiers révèlent un surplus de près de 42 000 $ pour le Panthéon, de près de 14 500 $ pour le tournoi de golf, tandis que les soupers ont généré un surplus d’un peu de 9 900 $.

CA 2019-2020Les orientations

Pour la prochaine année, a fait savoir la présidente Geneviève Thibault, la CCIBFE entend continuer son action sur le secteur manufacturier qui avait été identifié dans la planification stratégique.
De concert avec la Fédération des chambres de commerce du Québec, la CCIBFE veut se pencher davantage sur la main-d’œuvre atypique en lien avec le défi de la main-d’œuvre.

Elle poursuivra aussi son action avec Femmes de carrière, avec le Réseau RH et l’Académie entrepreneuriale Desjardins. «Nous développons d’autres partenariats, notamment avec la MRC d’Arthabaska dans la promotion de sa plateforme Amenez votre expertise. Nous sommes heureux aussi de collaborer au premier rendez-vous des conférenciers», a poursuivi la présidente, ajoutant qu’avec une nouvelle direction générale, la Chambre avait l’intention de revenir au Comité régional des partenaires du marché du travail. «Nous continuons également notre travail dans divers comités. Nous voulons être présents dans la région pour faire entendre notre voix», a-t-elle signalé.

Enfin, les événements représentent  un bon défi pour la Chambre puisqu’elle souhaite «revoir les activités avec un regard neuf, revisiter des classiques», comme le Tapis rouge, le Panthéon de la performance et le tournoi de golf. «On veut voir comment on peut bonifier, améliorer la formule ou carrément surprendre avec des nouveautés. On a toujours en tête de vous offrir des occasions de réseautage, de la visibilité, de vous mettre en lumière comme membre, de vous proposer des occasions d’apprentissage et de formation qui répondent à vos attentes», a conclu Geneviève Thibault.


Claude Thibodeau
Lanouvelle.net
28 août 2019