Nouvelles

Les intervenants économiques de la région demandent une réattribution des sommes non utilisées du fonds de diversification économique du Centre-du-Québec

Mercredi, le 25 janvier 2017 – Les principaux intervenants économiques de Drummondville et de Victoriaville demandent au gouvernement du Québec une réattribution des sommes non utilisées par les MRC de Bécancour et de Trois-Rivières (incluant Trois-Rivières, Cap-de-la-Madeleine et Trois-Rivières-Ouest) dans le fonds régional de diversification économique du Centre-du-Québec.

Ce fonds, créé le 12 octobre 2012 par le gouvernement du Québec, était constitué d’une somme de 200 millions de dollars en lien avec la fermeture de la centrale nucléaire de Gentilly sur la Rive-Sud du Saint-Laurent. De ce montant, 150 M$ étaient réservés pour les territoires couverts par les MRC de Bécancour et de Trois-Rivières, laissant 50 M$ des fonds disponibles pour les MRC en périphérie, susmentionnées.

Près de 4 ans après la création de ce fonds visant à promouvoir l’entrepreneuriat, catalyser des investissements privés et favoriser l’émergence d’entreprises performantes et innovantes, près de 70 % des sommes réservées pour les MRC de Bécancour et de Trois-Rivières (plus de 100 M$) restent inutilisées. Il est important de rappeler que l’objectif initial annoncé lors de la création de ce fonds était de générer plus de 1.2 milliard de retombées économiques en 5 ans pour le Québec, ce qui voudrait dire que la moitié (600 M$) n’auront pas été réalisés notamment par manque de projets admissibles dans les deux MRC ciblées principalement par ce fonds.


En contrepartie, dans la région périphérique, les chambres de commerce et les corporations de développement économique constatent qu’en moins de 4 ans depuis la création du fonds, le 50 M$ accordé à leur région est complètement utilisé, laissant en plan plusieurs projets d’investissement pouvant contribuer à l’objectif de diversification économique, à la création et au le maintien des emplois de qualité sur leur territoire.

Considérant le rythme actuel d’utilisation du fonds par les MRC de Bécancour et de Trois-Rivières, il devrait rester plus de 100 M$ inutilisé à son échéance cette année. Les acteurs économiques du Centre-du-Québec s’unissent donc pour dire qu’il serait dommage que les sommes restantes soient retournées au Fonds consolidé du revenu du Québec. De plus, ils demandent au gouvernement de procéder à une réallocation rapide de la moitié des sommes restantes en leur faveur, pour répondre à des demandes qui sont encore nombreuses. Il ne faut pas oublier que ce levier économique vise à créer de la richesse en Mauricie et au Centre-du-Québec d’abord et avant tout et qu’en réallouant ces fonds, le gouvernement sera en mesure de compenser la perte de plus de 800 emplois au Centre-du-Québec.

Signataires :

Chambres de commerce
Gerry Gagnon, président, Chambre de commerce et d’industrie de Drummond
Virginie Bonura, présidente, Chambre de commerce et d’industrie Bois-Franc/Érable

Corporations de développement économique
Martin Dupont, directeur général, Société de développement économique de Drummondville
Vincent Guay, directeur général, Corporation de développement économique Victoriaville et sa région


Source :
Véronique Sawyer
Coordonnatrice communications et marketing
Chambre de commerce et d’industrie de Drummond
819 477-7822, poste 224
vsawyer@ccid.qc.ca