Nouvelles

Doublement des voies de l’autoroute 55 et prolongation vers Victoriaville - Une rencontre positive avec le ministre des Transports du Québec et les 3 chambres de commerce du Centre-du-Québec

Logos 3 Chambres

Centre-du-Québec – Le 25 avril 2016 – Les représentants des 3 chambres de commerce situées sur le territoire du Centre-du-Québec sont ressortis optimistes d’une rencontre avec Jacques Daoust, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, lundi avant-midi à ses bureaux de Montréal. Cette rencontre faisait suite à une sortie, le 24 mars dernier, de ces trois organismes réclamant le doublement de l’autoroute 55 entre St-Grégoire et l’autoroute 20 ainsi que le prolongement et doublement entre l’autoroute 20 et Victoriaville via la route 955.

Les 3 organismes ont concentré leur intervention sur les aspects économiques de ce projet. Ils estiment qu’il s’agit là d’une infrastructure majeure du développement économique pour le Centre-du-Québec, sa bande centrale s’étendant de la Mauricie jusqu’à l’Estrie ainsi que pour l’ensemble du Québec.

« La croissance de l’économie québécoise passe par la capacité des entreprises québécoises d’exporter ses produits et services. Pour ce faire, il est essentiel de pouvoir compter sur des infrastructures permettant d’atteindre cet objectif. Avec plus de 1700 entreprises manufacturières majoritairement exportatrices sur le seul territoire du Centre-du-Québec, c’est toute l’économie québécoise qui en ressortirait gagnante » selon Me André Y. Komlosy, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond (CCID).

Le ministre Daoust a rappelé aux représentants des chambres que pour aller de l’avant, le projet de doublement des voies doit être inscrit au Programme Québécois d’Infrastructures (PQI) puisque ce projet représente près de 300 millions de dollars d’investissement.

« Nous avons pris bonne note de cette information et ferons les démarches nécessaires pour rencontrer les ministres responsables du Centre-du-Québec et de la Mauricie, Laurent Lessard et Julie Boulet. Ces derniers ont un rôle important à jouer auprès de leur collègue Jacques Daoust afin de s’assurer de prioriser le projet de doublement des voies. Nous souhaitons les rencontrer rapidement afin de nous assurer de pouvoir inscrire ce projet à la programmation 2017-2027 du PQI. Nous progressons dans le dossier et nous avons été agréablement surpris de l’ouverture du ministre Daoust » a mentionné Chantal Lafond, vice-présidente de la Chambre de commerce et d’industrie du Cœur du Québec (CCICQ) qui ajoute que les 3 chambres demeureront vigilantes afin de faire avancer le dossier rapidement.

La rencontre a également permis de faire un pas de plus dans le dossier du prolongement et doublement entre l’autoroute 20 et Victoriaville. Questionné à savoir si le ministère des Transports avait l’intention de vendre les terrains lui appartenant le long de la route 955, comme certaines rumeurs le laissaient entendre, le directeur régional du ministère, Monsieur Carl Bélanger, a clairement indiqué que cela n’était nullement dans les intentions du ministère.

« Cette réponse nous a grandement rassurés et nous permet d’espérer avancer dans le dossier. Le ministre a dit qu’il regarderait avec ses fonctionnaires la possibilité de faire une mise à jour de l’étude pour le projet de prolongation et doublement entre la 20 et Victoriaville, la dernière remontant à 2008. Cela constituerait une première étape importante afin de pouvoir poursuivre, par la suite, avec un dossier d’opportunité et une éventuelle réalisation. Nous suivrons ce dossier avec beaucoup d’intérêt » a précisé Virginie Bonura, présidente de la Chambre de Commerce et d’Industrie Bois-Francs- Érable (CCIBFE).

Outre le ministre, la rencontre s’est effectué en présence de hauts fonctionnaires du ministère et du conseiller politique du ministre Laurent Lessard, responsable de la région Centre-du-Québec, monsieur Pierre-Luc Daigle. Ce dernier s’est d’ailleurs engagé, lors de cette rencontre, à organiser une rencontre rapidement avec le ministre et les représentants des chambres de commerce du Centre-du-Québec afin de faire progresser le dossier. D’ailleurs une demande officielle a été envoyée au ministre suite à la rencontre. Une telle demande a également été adressée à madame Julie Boulet, ministre responsable de la Mauricie.

Les 3 chambres de commerce pourraient profiter de la tenue du prochain Conseil général du Parti libéral du Québec, en mai prochain, à Drummondville, afin de rencontrer les 2 ministres responsables du Centre-du-Québec et de la Mauricie pour discuter du dossier.

-30-